En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Photos - Opération ON4WAR : Refuge B40 - 2013
 
    Imprimer la page...
 
Texte à méditer :   Si tous les gars du monde voulaient se donner la main...   

Photos - Opération ON4WAR : Refuge B40 - 2013

Refuge B40 - 2013(52 photos)

Hommage aux opérateurs radio

Le 69 ème anniversaire du Refuge B40-le Roitelet.
… a réuni ce week-end des passionnés de la seconde guerre mondiale.

Ces amoureux de véhicules militaires se sont retrouvés le temps de deux jours de bivouac, pour rendre hommage aux résistants de la région, fusillés par les nazis. En plus des excursions motorisées, un départ de la Grand-Place de Binche vers le Mémorial des anciens combattants à Waudrez était organisé ce dimanche matin.

01_refuge b40_13.jpgLes membres du “Radio Club de Binche ON7RY” étaient présents sur le site de Waudrez. Mr Omer Baras *ON7YO*, cofondateur du club nous explique :
“ Nous sommes ici pour rendre hommage à la résistance locale et à nos opérateurs et opératrices radio qui ont parfois donné leur vie pour notre liberté. Waudrez était un site important de parachutage de nuit. Les émetteurs et les récepteurs étaient envoyés d’Angleterre. Une fois l’équipement reçu et monté, les opérateurs radio avaient pour mission de communiquer aux forces anglaises des informations sur la météo locale, les mouvements des troupes allemandes et le matériel militaire qu’ils voyaient passer par le chemin de fer reliant Binche au Nord de la France. Le matériel radio était contenu dans des valises, faciles à transporter.”

Grâce au travail de recherche de Messieurs De Clercq *ON4KMC* et Blairon *ON4BZ*, une de ces valises contenant le précieux émetteur a pu être reconstituée à 90% à l’identique de celles utilisées pendant la seconde guerre mondiale.

02_refuge b40_13.jpg“Chaque opérateur avait sa façon propre de taper les codes en Morse” précise Mr Etienne Friart *ON4KCN* président du Club, “ce qui permettait aux opérateurs anglais de savoir si le résistant communiquait sous la pression allemande ou en toute liberté !”. Grâce à ces passionnés, c’est un véritable travail de mémoire qui s’est déroulé à Waudrez ce week-end, pour que personne n’oublie qu’un jour, des hommes et des femmes ont perdu la vie au nom de la liberté.

SOPHIE LOISEAU

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir l'album.


(Galerie vue 53487 fois)